Rechercher

Paiement

Newsletter

Recherche dans le blog

Bèryls

Il y a 21 produits.
Bèryls

L'aigue-marine appartient au groupe des béryls au même titre que l'émeraude dont la couleur tire sur les bleus et...

Plus

produits par page

produits par page

Sous-catégories

  • Emeraude

    l'émeraude appartient au groupe des béryls au même titre que l'aigue-marine dont la couleur tire sur un beau vert pour les plus prisée.La teinte de prédilection est le vert soutenue "vert prés"d'une couleur de qualité soutenue. Le chauffage des pièces de faibles couleur à des températures avoisinant les 400° permet de modifier celle ci en lui donnant la couleur soutenue d'une aigue-marine spécimen. Sensible aux chocs elle n'en reste pas moins une gemme précieuse qui en en fait le béryl le plus convoitée des collectionneurs et de la belle bijouterie ornant des parures rendues célèbres des Grands comptes joailliers de part le Monde.sa substance colorante est le fer et des inclusions typiques sont décelables dans la structure de sa formation où de petits canaux blancs sont décelables à la lumière.L'émeraude se rencontre dans divers continents de la planète dont les plus importantes sont en Colombie sur les exploitations de Muzo et de Chivor, au Brésil dans l'état du minas Gérais, sur Bahia dans des pegmatites et des granites. De gros gisements ont étés depuis découvert sur l’île de Madagascar offrant des cristaux noyé parfois dans des kaolins de couleur tirant sur le vert d'eau océan. Toutes les exploitations du début du siècles sur la région de l'Oural sont pour la plupart épuisé mais ceux ci ont laissé dans l'histoire de remarquables échantillons ayant retrouvé les grandes collections du Monde.De grands cristaux pluri-centimétriques sont trouvés ça et là des gisements Brésiliens mais de qualités médiocres. La taille de l'émeraude est relativement aisé mais nécessite des précautions lors de son ébauchage,fragilisé par un ensembles de canaux internes dans la structure de la gemme appelé "jardins de l'émeraude".

  • Aigue-Marine

    Parmi les béryls l'aigue-marine se différencie grâce à sa couleur chatoyante d'un beau bleu tandis que la présence de chrome en fait une pierre précieuse:l'émeraude. Des pierres transparentes sont des gemmes de grandes qualités utilisées pour la joaillerie et les collectionneurs d'une minéralogie rare et onéreuse.L’aigue marine est sans nul doute après l'émeraude la plus connue des gemmes après l'émeraude du à la présence de fer lui conférant cette teinte allant du bleu au vert bleuté.Actuellement de nombreuses aigues marines trouvé dans le commerce sont en fait des béryls jaunes transformés par chauffage pour obtenir la couleur bleu la plus prisée sur le marché.Souvent cristallisés sous l'habitus du prisme hexagonale allongés l'aigue marine permet de trouver cette gemme abondante dans des roches granitiques et pegmatites. Depuis les procédés de dissolution hydrothermale le béryl peut être synthétisé en un grand nombre de teintes suivant des techniques de dissolutions anhydres et des productions par voie hydrothermale, conditions de formation proches des pierres naturelles. L'aigue-marine appartient au groupe des béryls au même titre que l'émeraude dont la couleur tire sur les bleus et vert de l'océan.La teinte de prédilection est le bleu profond appelé santa-Maria d'un beau bleu de qualité soutenue. Le chauffage des pièces de faibles couleur à des températures avoisinant les 400° permet de modifier celle ci en lui donnant la couleur soutenue d'une aigue-marine spécimen. Sensible aux chocs elle n'en reste pas moins une pierres fine de qualité très prisé des collectionneurs et de la belle bijouterie ornant des parures rendues célèbres des Grands comptes joailliers de part le Monde.sa substance colorante est le fer et des inclusions typiques sont décelables dans la structure de sa formation où de petits canaux blancs sont décelables à la lumière. L'aigue-marine se rencontre dans divers continents de la planète dont les plus importantes sont au Brésil dans l'état du minas Gérais, sur Bahia dans des pegmatites et des granites. De gros gisements ont étés depuis découvert sur l'ile de Madagascar offrant des cristaux noyé parfois dans des kaolins de couleur tirant sur le vert d'eau océan. Toutes les exploitations du début du siècles sur la région de l'Oural sont pour la plupart épuisé mais ceux ci ont laissé dans l'histoire de remarquables échantillons ayant retrouvé les grandes collections du Monde.De grands cristaux pluri-centimétriques sont trouvés ça et là des gisements Brésiliens mais de qualités médiocres. La taille de l'aigue-marine est relativement aisé et ne nécessite pas de problème important lors de son ébauchage, cependant les degrés de la forme choisie doivent être précis pouvant modifier sensiblement la couleur du rendu final de la gemme taillé.Recherché dans l'industrie comme minerai de béryllium le béryl cristallise en cristaux parfois gigantesque dans des pegmatites granitiques.

  • Héliodore

    Groupe des béryls évoquant une gemme dont la couleur tire sur le jaune doré dont la couleur est due à un oxyde d'uranium le rendant légèrement radioactif. Le chauffage des pièces de faibles couleur à des températures avoisinant les 400° permet de modifier celle ci en lui donnant une couleur plus soutenue. Sensible aux chocs elle n'en demeure pas moins une pierre fine de qualité très prisé des collectionneurs et de la belle bijouterie ornant des parures rendues célèbres des Grands comptes joailliers de part le Monde. Sa substance colorante est l'uranium et des inclusions typiques sont décelables dans la structure de sa formation où de petits canaux blancs sont décelables à la lumière. Le béryl jaune héliodore se rencontre dans divers continents de la planète dont les plus importantes sont au Brésil dans l'état du minas Gérais, sur Bahia dans des pegmatites et des granites en Oural, en Namibie et sur l'île de Madagascar. La taille des béryls jaune héliodore est identique à tous les autres béryls relativement aisé et ne nécessite pas de problème important lors de son ébauchage, cependant les degrés de la forme choisie doivent être précis pouvant modifier sensiblement la couleur du rendu final de la gemme taillé.

  • Béryl jaune

    Groupe des béryls au même titre que l'émeraude dont la couleur tire sur le jaune d'or. Le chauffage des pièces de faibles couleur à des températures avoisinant les 400° permet de modifier celle ci en lui donnant une couleur plus soutenue. Sensible aux chocs elle n'en reste pas moins une pierres fine de qualité très prisé des collectionneurs et de la belle bijouterie ornant des parures rendues célèbres des Grands comptes joailliers de part le Monde. Sa substance colorante est le fer et des inclusions typiques sont décelables dans la structure de sa formation où de petits canaux blancs sont décelables à la lumière. Le béryl jaune se rencontre dans divers continents de la planète dont les plus importantes sont au Brésil dans l'état du minas Gérais, sur Bahia dans des pegmatites et des granites. De gros gisements ont étés depuis découvert sur l’île de Madagascar offrant des cristaux noyé parfois dans des kaolins . La taille des béryls jaune est identique à tous les autres béryls relativement aisé et ne nécessite pas de problème important lors de son ébauchage, cependant les degrés de la forme choisie doivent être précis pouvant modifier sensiblement la couleur du rendu final de la gemme taillé.

  • Morganite

    Dans le groupe des béryls la morganite est de couleur rosée faisant penser à la»fleur d'un pêcher». Associé à la tourmaline, au quartz, et à la muscovite qui est une variété de micas, elle se rencontre dans les épontes des pegmatites. Il est à préciser que les pegmatites sont des roches de contacts ou des intrusions acides permettent la croissance des béryls.1/100 pegmatites découvertes sur le terrain permettent de trouver une poche et un four aux nombreuses cristallisations. Les béryls sont des minéraux trouves essentiellement en association dans des roches granitiques, le plus souvent dans les pegmatites.Silicate d'aluminium et de béryllium ils se présentent le plus couramment sous la forme du prisme allonge à section hexagonale. La diversité des couleurs rencontrées leurs attribuent des noms différents l'émeraude d'un vert profond du a la présence de chrome et de vanadium, l'aigue marine bleu profond du à la présence de fer, d'autres béryls vert jaunâtre, jaune, rose, comme la Morganite, rouge (rare), incolore comme la Goschénite. Les gisements sont nombreux mais les districts miniers les plus important reste sans doute ceux du Brésil dans le minas-gérais, la Russie, Madagascar, la Namibie, les États-Unis, le Canada, le Pakistan, la Colombie, le Zimbabwe, l'Afghanistan, France, Suisse, Allemagne. Depuis quelques années les béryls peuvent êtres synthétisés en un grand nombre de teintes, par des techniques de dissolutions anhydres et des solutions hydrothermales, conditions de formation proches de celles rencontrées des pierres naturelles.

  • Goschènite

    la Goschénite appartient au groupe des béryls au même titre que l'émeraude dont la couleur tire sur les bleus et vert de l'océan.La teinte de prédilection est le blanc translucide et par chauffage des gemmes de faible couleur sont à des températures avoisinant les 400° modifier en leur donnant la couleur soutenue d'une aigue-marine spécimen. Sensible aux chocs elle n'en reste pas moins une pierres fine de qualité très prisé des collectionneurs et de la belle bijouterie fantaisie ornant des bijoux de part le Monde.sa substance colorante est le fer et des inclusions typiques sont décelables dans la structure de sa formation où de petits canaux blancs sont décelables à la lumière. La Goschénite se rencontre dans divers continents de la planète dont les plus importantes sont au Brésil dans l'état du minas Gérais, sur Bahia dans des pegmatites et des granites. De gros gisements ont étés depuis découvert sur l’île de Madagascar offrant des cristaux noyé parfois dans des kaolins.Toutes les exploitations du début du siècles sur la région de l'Oural sont pour la plupart épuisé mais ceux ci ont laissé dans l'histoire de remarquables échantillons ayant retrouvé les grandes collections du Monde. De grands cristaux plu ri-centimétriques sont trouvés ça et là des gisements Brésiliens mais de qualités médiocres. La taille de la Goschénite est relativement aisé et ne nécessite pas de problème important lors de son ébauchage, cependant les degrés de la forme choisie doivent être précis pouvant modifier sensiblement la couleur du rendu final de la gemme taillé.


Panier  

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Panier Commander

Promotions

Pas de promotion actuellement